Télétravail : l’UNSA attend une négociation ambitieuse

  • Le 31/03/2021

La ministre de la Transformation et de la Fonction publiques a proposé l’ouverture d’une négociation sur la place et le rôle du télétravail dans la fonction publique à laquelle l'UNSA a été conviée. Cette négication pourrait déboucher sur un accord majoritaire selon les nouvelles règles de la négociation collective. l'UNSA a décidé de participer à ces négociations.

Après une mise en œuvre laborieuse, le télétravail s’est finalement imposé pour répondre aux exigences de lutte contre la pandémie. Il devient nécessaire d’accroître les possibilités d’accès au télétravail, d'améliorer les conditions de travail des agents en télétravail et de faire du télétravail un véritable instrument de qualité de vie au travail et d’articulation de la vie professionnelle avec la vie personnelle.

Les attentes et les enjeux sont grands : volontariat et réversibilité, droit à la déconnexion, prise en charge des équipements et des coûts, protection des données, égalité professionnelle…

L'accord cadre devra couvrir les trois versants de la fonction publique et devra déclencher des négociations plus ciblées par ministère, par collectivité ou par établissement hospitalier, ainsi que l'actualisation des dispositions en cours.

Le télétravail doit être une expérience vécue par les agents comme positive et contribuant à rendre la nature du travail plus intéressante, gratifiante et collaborative et donc à renforcer l’efficacité des services publics.

Retrouvez le texte de l'UNSA dans son intégralité ici.

télétravail