indemnité

Supplément familial de traitement (SFT) : précisions sur la notion d’enfants à charge

  • Le 18/03/2021

Instauré en 1917 afin de relancer la démographie, le supplément familial de traitement (SFT) constitue un complément de rémunération pour les fonctionnaires et les agents contractuels. Le point sur ses conditions d’attribution pour les agents publics suite à deux arrêts du Conseil d’État du 26 janvier 2021, qui reviennent sur la notion d’enfant à charge pour le calcul du SFT et le recul de la limite d’âge de départ à la retraite.

Le SFT est versé à tout agent public qui a au moins un enfant de moins de 20 ans à charge, au sens des prestations familiales. Il fait souvent l’objet d’interrogations quant à ses modalités d’application. La jurisprudence a ainsi récemment confirmé qu’un enfant de plus de vingt ans ne peut être regardé comme un enfant à charge pour la détermination du droit au supplément familial de traitement des fonctionnaires. Par ailleurs, la Commission d’Accès aux Documents Administratifs (CADA) a précisé que les éléments figurant sur les bulletins de salaire liés à la situation familiale et personnelle de l’agent (supplément familial) ne sont pas communicables.

Lire la suite

Réforme de l'indemnité de résidence

  • Le 18/03/2021

La réponse du 4 mars 2021 à la question écrite n° 20009 rappelle la nécessité de réformer le dispositif de l’indemnité de résidence.

Une réforme du dispositif de l’indemnité de résidence apparaît souhaitable car le dispositif actuel s’appuie sur un zonage qui date de l’après-guerre et ne correspond plus à la situation économique actuelle. En outre, son caractère proportionnel au traitement ne répond pas totalement aux enjeux d’équité en termes de coût de la vie, et en particulier de coût du logement. Une réflexion va être engagée sur ce sujet.

Lire la suite

Indemnité de départ volontaire

  • Le 23/02/2021

Quelle indemnité de départ volontaire (IDV) pour les fonctionnaires en 2021 ?

En principe, la démission ne donne généralement pas lieu à indemnisation de l’agent public par l’administration. En effet, la rupture de la relation statutaire est décidée par le fonctionnaire lui-même. Sauf cas dérogatoires, l’agent public démissionnaire ne perçoit pas non plus les allocations chômage.

Lire la suite